Ressources

Votre source d'information exclusive pour tout connaître des meilleurs procédés et plus récentes innovations en matière de mécanique du bâtiment, HVAC, CVAC et immotique.

5 solutions abordables pour améliorer le rendement énergétique de votre système HVAC / CVAC

19 Avr 2017 | HVAC / CVAC, Nouvelles

Votre système HVAC / CVAC dilapide d’importantes quantités d’énergie et vous prévoyez des rénovations coûteuses ou l’achat de nouveaux équipements afin de pallier au gaspillage? Vous serez ravi de savoir qu’il existe des solutions à portée de main (et de budget!) pouvant augmenter vos économies énergétiques de manière significative.

Avant d’entreprendre des changements majeurs à vos installations actuelles, lisez bien ce qui suit!   

Système HVAC / CVAC énergivore : 5 points essentiels à vérifier

1) Remplacer les filtres encrassés
Il est commun de prendre du retard dans la maintenance préventive d’un système CVAC, par manque de temps ou de ressources. Parmi les étapes les plus négligées, il y a certes le changement des filtres, qui amassent leur lot de déchets (poussières, saletés et autres) et exigent une attention particulière. Des filtres encrassés ou bouchés obligent le système à travailler doublement pour parvenir à pousser la quantité d’air optimale.
Les systèmes modernes avec commandes numériques directes peuvent surveiller la chute de pression avant et après les filtres et vous alerter lorsqu’il est temps de les changer, mais les systèmes d’un certain âge demandent un suivi plus rigoureux de la part des personnes en charge de la maintenance.

2) Nettoyer les serpentins
Puisque l’air est aspiré au travers d’un serpentin, de nombreux débris s’y logent, affectant le transfert de chaleur. Si vos serpentins sont souillés, les composants de votre système CVAC sont donc incapables de climatiser l’air entrant comme il se doit, engendrant une dépense énergétique inutilement élevée pour effectuer le travail attendu.
Pensez aux milliards de particules de poussière visibles dans la lumière du soleil; elles ont toutes le potentiel d’être aspirées dans le système de circulation. Si vous ne changez pas votre filtre correctement ou si le filtre présente un joint incorrect, cet air sale pénétrera dans le serpentin intérieur et pourra le bloquer. Les débris pourraient également se fixer au ventilateur, augmentant son ampérage et sa dépense d’énergie.

3) Assurer un taux de ventilation adéquat
Quelle quantité d’air frais votre système CVAC aspire-t-il? Selon la norme ANSI/ASHRAE 62.1 (Ventilation for Acceptable Indoor Air Quality), 10 cfm par personne sont exigés pour la plupart des espaces. Il est donc fortement conseillé de procéder à un examen simple afin de vous assurer que votre système aspire la quantité d’air extérieur recommandée. En cas de doute, n’hésitez pas à embaucher un spécialiste, qui vérifiera les volets et examinera les contrôles en détail. Cette étape constitue un autre moyen efficace et abordable de maîtriser vos coûts énergétiques.
Pour vous simplifier la vie au maximum, il est maintenant possible d’utiliser un détecteur de CO2 afin de surveiller si le pourcentage d’air extérieur est assez élevé. Cela permet entre autre, lorsqu’il y a peu d’achalandage dans votre immeuble, de réduire la quantité d’énergie dépensée.

4) Vérifier le bon fonctionnement des volets
Les moteurs, les liens et les commandes de volets peuvent également causer du tort au système et engendrer des dépenses d’énergie inutiles. Même si votre système est conçu pour laisser entrer une quantité d’air optimale, des volets non vérifiés peuvent laisser entrer un trop petit ou trop grand pourcentage d’air. Cela pourrait, par exemple, mener à la congélation des serpentins et engendrer des dommages (et des frais!) considérables.

Par conséquent, si vous disposez d’un système de contrôle fiable, vous pourrez minimiser vos coûts d’énergie simplement, en testant l’ouverture et la fermeture des volets. Les normes d’efficacité énergétique sur ces nouveaux contrôles sont incroyables; certains proposent une efficacité de 30 à 40 % supérieure comparativement aux modèles plus anciens!

5) Effectuer la maintenance liée à l’usure normale
Même les meilleurs équipements disponibles sur le marché ne peuvent contrer les effets d’une utilisation à long terme. Votre système CVAC constitue un assemblage précis de pièces qui, avec l’usure, deviennent vulnérables aux dommages, tout comme n’importe quel système de bâtiment. Gardez un œil sur la condition de chaque composant afin d’éviter le gaspillage d’énergie.

Des problèmes mineurs tels qu’une courroie rompue ou une fuite de frigorigène peuvent occasionner des pannes si vous ne les interceptez pas à temps. Si vous ne comptez pas un expert HVAC / CVAC parmi votre équipe de maintenance du bâtiment, il est important de vous référer à une entreprise certifiée pour votre calendrier de maintenance préventive .

Besoin d’un coup de pouce supplémentaire?
La tâche vous semble difficile et vous souhaitez bénéficier de notre expertise en maintenance et réparation de systèmes de climatisation pour vous apporter un coup de pouce supplémentaire? Communiquez avec nous sans hésiter via notre formulaire de contact ou par téléphone en composant le 514 422-0444.

Montréal
1850, 32e Avenue
Lachine (Québec) H8T 3J7
514 422-0444

Télec. : 514 422-0445
Courriel : info@baulne.ca
CMMTQ/CMEQ 8286-4695-15
Québec
1173, boul. Charest O, bur. 210-5
Québec (Québec) G1N 2C9
418 476-0444