Optimisation énergétique et maintenance de vos chaudières

PARTAGER

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Ressources

Votre source d'information exclusive pour tout connaître des meilleurs procédés et plus récentes innovations en matière de mécanique du bâtiment, HVAC, CVAC et immotique.

Optimisation énergétique et maintenance de vos chaudières

by 10 Juil 2019Équipements, Maintenance, Optimisation

Possibilités de maintenance en gestion de l’énergie. Cinq stratégies essentielles pour la maintenance de vos chaudières.

Fonctionnement d’une chaudière à vapeur

Le processus de condensation se caractérise par un changement de l’état gazeux (vapeur) à l’état liquide. Cette transition de phase produit une certaine quantité d’énergie, nommée « chaleur latente ».

La vapeur d’eau contenue dans les gaz de combustion est alors récupérée, plutôt que d’être rejetée par les conduits de fumée. Une baisse de la température des fumées d’environ 200°C à 50°C est par ailleurs observée.

La vapeur d’eau permet, par la suite, de chauffer l’eau de retour des radiateurs, plus froide, arrivant dans la chaudière. De cette façon, l’exhalaison gazeuse (vapeur) dispense la chaudière d’un travail de « réchauffement ».

La vapeur d’eau, après avoir libéré sa chaleur, se refroidit et se condense. Puis, elle est dirigée vers le circuit d’évacuation des eaux usées.

Entretien d’une chaudière à vapeur

Les systèmes de chauffage doivent être entretenus fréquemment afin d’offrir une performance et un rendement énergétique élevés.

Dans cet article, nous nous concentrerons sur 5 stratégies de maintenance :

1. Maintenir un réglage adéquat des brûleurs

Les volets d’air de combustion et les brûleurs doivent être examinés et ajustés par des spécialistes. Une fois l’ajustement effectué, ceux-ci doivent observer la flamme, de sorte à définir des critères de base pour d’éventuelles comparaisons.

2. Préserver l’étanchéité des conduits d’air et des gaz de combustion

Une fuite des gaz de combustion doit être rapidement détectée afin d’éliminer les risques d’explosion.

3. Remplacer les purgeurs de vapeur défectueux

Un purgeur de vapeur est une vanne thermostatique autonome qui évacue le condensat (la vapeur d’eau condensée) et les autres gaz non condensables, sans qu’aucune vapeur ne s’exhale. Il est utilisé pour limiter au maximum les pertes de vapeur parasites dans les procédés de chauffage. 

Lorsqu’il est en mode ouvert, le purgeur de vapeur relâche des quantités importantes de vapeur d’eau, ce qui occasionne conséquemment une augmentation des pertes énergétiques. En revanche, quand il est en mode fermé, aucune dessiccation (vapeur d’eau condensée) ne peut être libérée. 

Dans le cas d’un système industriel, lorsque le purgeur est relié à un échangeur de chaleur, celui-ci se remplit de condensat, qui pourrait se figer au contact de l’air extérieur en période hivernale, et ainsi abîmer les tubes des équipements. Dans le but de réduire les pertes d’énergie, il est donc impératif de prévoir un entretien ponctuel des purgeurs de vapeur.

4. Faire la mise au point du système de régulation de la combustion

La mauvaise performance d’une chaudière à vapeur est généralement la conséquence d’un trop élevé excès d’air. Lorsque le système de régulation de la combustion n’opère pas convenablement, il est recommandé d’amplifier le débit d’air, de sorte que le rapport air/combustible ne soit pas trop important, en fonction des variations de la demande. Quand un rapport air/combustible affiche élevé, c’est signe que l’air de combustion est en plus faible quantité et, du coup, que de petites explosions dans le foyer pourraient se produire. Toutefois, le fait d’abaisser le taux d’excès d’air de 10% contribue à améliorer le rendement énergétique de 1,5%. Ces données laissent présager qu’une surveillance permanente permettrait l’obtention de meilleurs résultats.

5. Réparer les joints de réchauffeurs d’air récupérateurs lors des arrêts planifiés

Des joints en mauvaise condition risqueraient de créer une quantité d’air démesurée, circulant du côté air au côté gaz du réchauffeur d’air. Dès lors, nous assisterions à une hausse de la consommation

Si vous avez des questions , n’hésitez pas à communiquer avec notre équipe . Nous pourrons vous conseiller dans l’implantation et vous recommander les meilleurs choix pour les besoins de votre bâtiment.

Sources :
http://virtualcity.siemens.com/upload/dossier-optimalisation-du-chauffage-428.pdf?id=428&type=doc
https://www.tlv.com/global/FR/steam-theory/what-is-a-steam-trap.html

https://www.energir.com/~/media/Files/Affaires/Appareils_fichestechniques/chaufferie_vapeur.pdf?la=fr

Montréal

1850, 32e Avenue
Lachine (Québec) H8T 3J7
514 422-0444
Télec. : 514 422-0445
Courriel : info@baulne.ca
CMMTQ/CMEQ 8286-4695-15

Québec

730 Rue des Chaînons
Québec (Québec) G1C 8C1
418 476-0444