Ressources

Votre source d'information exclusive pour tout connaître des meilleurs procédés et plus récentes innovations en matière de mécanique du bâtiment, HVAC, CVAC et immotique.

4 notions pour la maintenance de vos chaudières

21 Juin 2018 | HVAC / CVAC, Maintenance, Maintenance prédictive, Mécanique bâtiment, Nouvelles

Nos experts agréés et certifiés en chauffage commercial et industriel s’expriment

La chaudière est l’équipement principal d’une chaufferie (salle mécanique). Elle transfère une énergie (source de chaleur) à un fluide caloporteur. Les chaudières d’une puissance égale ou supérieure à 200 000 BTU (environ 70 kilowatts) sont classifiées de type commerciale et industrielle.

Pour vous aider à obtenir un maximum d’efficacité, de fiabilité et de retour sur investissement de vos équipements, notre équipe de techniciens agréés en chauffage vous suggère quelques notions de maintenance et vous met en garde des bris les plus fréquents.

Voici certaines notions à considérer afin d’éviter les arrêts imprévus : 

Notion 1 : Test de combustion lors du démarrage

C’est peu avant l’arrivée de la saison froide que les chaudières sont mises en marche. Avant ce démarrage, il faut s’assurer que les filtres soient bien en place et propres. De plus une inspection visuelle générale de l’unité doit être effectuée.

Suite au démarrage, un test de combustion est fortement recommandé.

D’abord qu’est-ce que la combustion?

La combustion est l’action de brûler entièrement une matière (gaz, bois, mazout, …)  sous l’action du feu.

Il est primordial, pour rendre le fonctionnement des chaudières sécuritaire et en augmenter le rendement et la fiabilité, que des vérifications et essais soient effectués, dont entre autres, un test de combustion.

Qu’est-ce qu’un test de combustion?

C’est une série d’analyses afin d’évaluer, entre autres, les émissions atmosphériques propres à chaque matière (gaz, mazout, bois, etc.)  et s’assurer d’un mélange idéal d’air pour une combustion totale.

Il sert à valider la conformité du ratio air/combustible ainsi que les températures de fonctionnement pouvant résulter en une économie d’énergie et de coûts pouvant atteindre entre 10 % et 15 %.  Cette étape est donc essentielle et doit être effectuée par des spécialistes.

Notion 2 : Test de combustion à pleine charge

Dans notre région, ce sont vers les mois d’hiver que les équipements fonctionnent à leur pleine capacité et que les tests de combustion sont les plus appropriés.

Lors de ce test, des bris ou usures peuvent être détectées et nécessiter des réparations.

Certaines de ces réparations devront être exécutées immédiatement et d’autres pourront être effectuées lors de l’arrêt de fin de saison de l’unité.

Notion 3 : Arrêt de la chaudière

Dans la grande majorité des cas, les chaudières sont arrêtées afin de mettre en marche le système de refroidissement. Lors de cette transition, la bonne pratique est, si le système utilise le même réseau d’eau, de ne démarrer le refroidisseur « chiller » que quelques jours après l’arrêt de la chaudière. Aussi, une inspection visuelle générale est de mise.

Notion 4 : Maintenance annuelle

La première étape de la maintenance est l’évaluation. C’est à ce moment que le technicien prend le temps de bien comprendre les besoins du client et d’évaluer les problèmes survenus au cours de la dernière année. Ce diagnostic permet de vérifier la performance globale de l’équipement et de proposer des pistes de solutions rentables.

Par exemple, améliorer l’isolation thermique du bâtiment au lieu de remplacer l’équipement. À l’inverse, il arrive aussi qu’une solution plus économique soit de remplacer l’équipement désuet. Un remplacement est parfois plus rentable, en raison des subventions disponibles et des économies potentielles sur les coûts d’énergie. Cette évaluation est habituellement réalisée conjointement avec un expert en optimisation énergétique.

Voici quelques tâches à exécuter lors de la maintenance : 

  • Rencontrez les opérateurs et discutez du fonctionnement général des équipements. Cet échange est important pour aider à déceler des problèmes qui parfois ne se détectent pas lors de la maintenance.
  • Inspectez visuellement l’intégrité des équipements.
    • Vérifiez :
      • les brûleurs;
      • les valves (motorisées, manuelles, etc.);
      • la tuyauterie du réseau (eau/vapeur);
      • la cheminée (évacuation des fumées de combustion);
      • l’approvisionnement d’air (alimentation d’air frais);
      • les échangeurs de chaleur;
      • les manchons;
      • l’alimentation de gaz vers la chaudière;
      • les fuites de gaz.
    • Vérifiez les jauges indicatrices :
      • le thermomètre;
      • le manomètre;
      • le débitmètre, etc.
    • Vérifiez le système de contrôle :
      • les sondes de température intérieure et extérieure;
      • les dispositifs de sécurité;
      • la valve de relâche haute pression et haute température;
      • l’interrupteur de débit d’eau;
      • l’interrupteur d’air;
      • le contrôle de pression.
    • Effectuez une calibration des contrôles.
    • Vérifiez les pompes :
      • la lubrification;
      • le fonctionnement du moteur;
      • l’alignement.

    Mise en garde

    Une source fréquente de panne sur une chaudière provient de l’usure, d’un bris d’électrodes de l’allumeur ou de la tige/détecteur de flammes. Nous conseillons de les remplacer automatiquement pour éviter les arrêts imprévus.

    Il va sans dire que l’entretien d’un appareil de chauffage peut être dangereux. Il doit être effectué par un technicien certifié afin d’éviter des problèmes de sécurité sérieux tels que :

    • les risques d’explosion;
    • les décharges électriques;
    • les dommages à l’équipement;
    • les décès.

    Votre équipement est un placement important pour le confort de vos occupants ainsi que pour la viabilité de votre édifice. La maintenance ponctuelle diminuera ou éliminera les chances d’arrêts imprévues et optimisera l’efficacité globale de votre investissement.

    Faites appel à nos techniciens agréés, certifiés en chauffage et combustion pour développer un programme de maintenance selon vos besoins.

    Montréal
    1850, 32e Avenue
    Lachine (Québec) H8T 3J7
    514 422-0444

    Télec. : 514 422-0445
    Courriel : info@baulne.ca
    CMMTQ/CMEQ 8286-4695-15
    Québec
    1173, boul. Charest O, bur. 210-5
    Québec (Québec) G1N 2C9
    418 476-0444